Je vais mettre au monde mon 2ème enfant, mon BébéCadeau, ce petit bout d'amour de notre chair et notre sang à Monsieur Bidiboule et moi que j'ai attendu si ardemment, si impatiement au fil de plusieurs mois qui me paraissaient interminables. Alors que je n'y croyais plus, que je me sentais tellement coupable de vouloir "tout, tout de suite", que ce désir ardent en devenait ma névrose...voilà qu'un jour, sans que "je ne vois rien, ne sente rien..." ( ), cette petite graine a pris racine au creux de moi. Des racines que je vais prendre plaisir à arroser avec tout notre Amour, notre Tendresse, notre Etre...Pour qu'un jour, mon bébé, mon enfant puisse trouver la force et l'énergie de pouvoir s'envoler par lui-même. Donner goût à la Vie à mon bébé avec mon lait, celui qui va le désaltérer toute sa vie...Que de plaisir en perspective...Et malgré tout, la peur se mélange à ce subtil cocktail émotionnel précédent la naissance...

J'ai du mal à trouver mon équilibre émotionnel à l'approche de la date de notre rencontre. Mon coeur est gonflé à bloc pour recevoir ce don de la Vie :) Et en même temps, la peur de ne pouvoir être à la hauteur m'envahit...

Sans doute parce qu'en donnant la vie, il faut pouvoir accepter de laisser une "partie de soi" pour en retrouver une nouvelle... ?

Hmmm, je savoure à présent chaque instant, chaque moment de cette fin de grossesse, de ce corps remplit de vie, même même s'il me paraît lourd et parfois inconfortable...parce que dedans, y'a que de l'amour, et cette expérience là, à mes yeux, à mon coeur, et à ma chair, elle n'a pas de prix et surtout parce que dedans il y a TOI que j'attends de (re)connaître, toi mon BébéCadeau que j'aime déjà si puissamment.

Ta maman