Bonjour je m'appèle catant et je suis AAC (Accroc Au Chocolat) et vous de me dire "bonjour catant"...

Voilà, je me confesse, surtout ne le répétez pas mais je suis accroc au cho-co-lat, j'adoOore ça !!! Et cette fois c'est dans mon magasin bio que j'ai fait une fabuleuse découverte avec le : Coeur fondant au Chocolat de chez Bonneterre qu'il aurai dû être étiquetté pour bien faire "à tomber par terre" ! Honteuse de mon outrageuse consommation quotidenne qui dépasse largement les doses raisonnables pour un individu normal, je vous passerai donc les détails de ce que me procure la vue et surtout le goût du chocolat lorsque mes papilles sont en éveil lors de sa dégustation...alors juste en images c'est ceci :

Choc

Pour rendre plus légère ma conscience (et plus lourde mes fesses hahaha), j'ai trouvé ceci sur le net (désolée, je n'ai plus la source exact de cet extrait) qui pourra redonner le sourire aux lèvres des chocolatophiles comme moi :

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le chocolat (ses vertus) :
Avec une consommation de plus de 400 000 tonnes (près de sept kilos par Français et par an), nous sommes tous ou presque « chocolatophiles » !

Mais que contient le chocolat ? Et quelles en sont ses vertus ?
On le trouve partout : rayons grandes surfaces, boulangeries, boutiques de sucreries, sous forme de tablette, en truffe, bonbon ou bouchée fourré de mille et une fantaisie, au lait, noir ou blanc. Là encore, le plaisir qu'on a à le consommer a le don de nous mettre de bonne humeur. Mais il nous offre aussi une palette de bonnes molécules: 300 mg de magnésium anti-stress, 53,5 mg de polyphénols et 5 mg de vitamine E cardio-protectrice dans 100 grammes de chocolat noir. Blanc, noir ou au lait, il apporte encore deux antidépresseurs et un euphorisant. On y trouve enfin de la caféine et de la théobromine, deux psychostimulants.
Il contient aussi des substances toniques dont les principales sont la théobromine, la caféine, la phényléthylamine et la sérotonine. Il constitue une source importante de minéraux majeurs, d'oligoéléments. Il contient des fibres et est une source équilibrée de vitamines. C'est grâce à sa composition que nous pouvons expliquer tous ces bienfaits :

Le Chocolat est-il bon pour le moral ?
Grâce à ses substances comme de la phényléthylamine, psycho-stimulante, elle a un rôle de neurotransmetteur et d'anti-dépresseur et la sérotonine joue le rôle d'anti-stress complétée par le magnésium et la vitamine B1.
Ce sont la théobromine et la caféine ainsi que la phényléthylamine, avec la tyramine et la sérotonine qui confèrent au chocolat des propriétés psychoactives.
Il est dynamisant et euphorisant, le chocolat contient de la caféine effet tonifiant. De plus, le plaisir qu'il procure provoque une sécrétion d'endorphine à effet euphorisant.
Si vous avez un petit coup de fatigue ou le moral à zéro, sachez que le chocolat est un des moyens efficace d'y remédier.

Chocolat et cardiologie :
Le chocolat est un élément énergétique et psychostimulant. Il pourrait, d'autre part, posséder des propriétés protectrices vis-à-vis des maladies cardio-vasculaires. Sa composition riche en glucides et en lipides fait du chocolat l’aliment énergétique par excellence. C'est également une source importante de magnésium, de calcium, de potassium, de cuivre et de fer. Il contient d'autre part de l'épicatéchine qui est une substance antioxydante.
- Il protège nos artères contre l'arthérosclérose et même notre cerveau contre les méfaits de l'hypertension (à consommer le plus noir possible)... Grâce à ses flavonoïdes qui se comportent comme des antioxydants, ils luttent contre le développement de la plaque d'athérome de nos artères et augmentent la "fluidité du sang"...

Le Chocolat est-il aphrodisiaque ?
Oubliez l'Aspirine et le Viagra et mangez plutôt du chocolat. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le cacao contenu dans le chocolat a un effet bénéfique sur le coeur et sur ... la libido masculine.
Une étude réalisée à Chicago a en effet permis de voir que la prise de chocolat avait des effets sur la circulation sanguine dans la région génitale de l'homme. Le chocolat n’a n'a pas l'effet du Viagra, mais il augmente la pression sanguine dans cette région", dit le directeur du Bureau pour la science et la société de l'Université McGill, Joe Schwarcz.. Si vous le consommer seul, on peut en douter. En revanche, accompagné avec du piment, du poivre, du clou de girofle, en boisson chaude : OUI..

Chocolat et digestion :
Les tests biologiques ne montrent pas de modifications des paramètres sanguins de la fonction hépatique. Attention seulement aux gros abus qui peuvent ralentir la vidange gastrique et favoriser les vomissements.

Le chocolat fait-il grossir ?
Il n'est pas plus riche que bien d'autres aliments. Malheureusement, le chocolat contient également des lipides provenant du cacao et des antioxydants (flavonoïdes). Une consommation régulière et raisonnable du chocolat, intégrée dans 1 ration appropriée au poids de forme ne fait pas grossir. Avec 500 calories pour 100 grammes, on gagne à ne pas dépasser une barre par jour, et à la savourer lentement.

Chocolat et régime hyposodé :
Le chocolat est donc riche en magnésium et apporte du fer, phosphore, calcium, potassium.
Si vous consommez du chocolat noir à 70% de cacao, il est approprié dans le cas d'un régime sans sel.
Chocolat et cholestérol :
La teneur en cholestérol du chocolat est très faible, voire négligeable : 1,3 mg. pour 100 g. en moyenne. Le beurre de cacao contient des acides gras qui ont une action favorable sur le " bon cholestérol " (HDL) : l'acide oléique (acide gras monoinsaturé) a la propriété de faire baisser le taux de cholestérol LDL (le seul athérogène) sans faire baisser celui du cholestérol HDL, protecteur.
Le beurre de cacao contient aussi de l'acide stéarique, un acide gras saturé, qui a la propriété de se transformer en acide gras monoinsaturé une fois dans l'organisme.
Le chocolat noir est donc neutre en terme de cholestérol et peut être consommé sans inquiétude par les sujets préoccupés par leur taux de cholestérol.

Chocolat et crises de foie :
Contrairement à une opinion très répandue, le foie n'intervient pas directement dans la digestion. Le terme de "mal de foie" affection dont seuls les français semblent souffrir, provient d'une indigestion due à une orgie de chocolat démesurée.

Chocolat et caries :
C'est impossible d'avoir une dent contre le chocolat ! Dans le palmarès des aliments les plus sucrés, le chocolat n'arrive qu'en 7e position bien après le raisin, les frites ou le pain.
Quant au cacao il n'est pas nocif pour les dents, bien au contraire il contient 3 substances au pouvoir anti-carie garanti :
- le tanin du cacao contient du polyhydroxyphénol qui stoppe le développement des microbes,
- du fluor qui protège de la carie en renforçant l'émail,
- les phosphates de caco attaquent les acides formés par les sucres.

Chocolat et acné :
Aucune étude médicale ne permet, aujourd'hui, d'affirmer qu'il y ait un quelconque lien entre la consommation de chocolat et l'acné.

Chocolat et migraine :
A lui seul, le chocolat ne peut pas provoquer de migraine. Il contient de la tyramine, une amine qui joue indirectement un rôle sur la stimulation du système nerveux sympathique. Cette substance est normalement dégradée sans problème dans le corps grâce à une enzyme.

Chocolat et réactions allergiques :
Peut-on considérer le chocolat comme un allergène ? Classé dans les allergènes rares, il a été impliqué dans 0,8 % d'une série de 383 adultes allergiques. Il est possible que ce ne soit pas tant le cacao lui-même que les protéines auxquelles il est associé (protéines du lait, du soja) qui puissent être tenues responsables dans le cas de manifestations allergiques. Dans le cas des enfants qui présentent un terrain dit "atopique", il est bon de tenter d'éliminer les aliments les plus fréquemment impliqués dans les phénomènes allergiques, et parmi eux le chocolat. Il faut toutefois bien prendre conscience que le retrait d'un aliment aussi apprécié par les enfants doit se montrer cliniquement efficace et ceci, afin de ne pas leur imposer une privation pénible et inutile.

Les cauchemars et le Chocolat :
Un trouble du sommeil qui affecte un individu sur 200 et qui se traduit par de violents cauchemars, pourrait être aggravé par le chocolat.
Les scientifiques de l'hôpital général Sentara Norfolk à Norvolk (Virginie), qui font paraître leur étude dans la revue Sleep Medicine, se sont empressés de dire que rien ne permettait de lier le cacao aux autres problèmes de sommeil. De quoi rassurer plus d'un adepte... Ce trouble-ci se traduit par des gens qui se débattent et crient pendant leur sommeil. Connu sous son nom anglais, RBD (Rapid Eye Movement), il affecte surtout les hommes.
C'est la caféine contenue dans le chocolat qui aurait un effet aggravant, en bloquant un processus naturel, appelée atonie qui, en temps normal, nous paralyse pendant que nous rêvons. Mais il n'y a pas que la caféine en cause, sans quoi ce trouble du sommeil aurait depuis longtemps été lié au café tout court.
On en sait peu sur les origines neurologiques du RBD, mais le fait que le chocolat en accroisse les symptômes permettra peut-être aux scientifiques, à partir de maintenant, de mieux cibler leurs enquêtes. C'est la grâce que leur souhaitent les chocolatiers...

Chocolat et nos amis les bêtes :
Attention, le chocolat noir n'est pas bon pour les animaux. Il peut provoquer des gros troubles cardiaques. Ne partagez donc pas une barre chocolatée avec notre ami à quatre pattes car, chez lui, la théobromine entraîne des difficultés respiratoires et des convulsions. L'humain, lui, n'est encore jamais mort d'une overdose de chocolat.

Mais comme tout, la qualité est indispensable dans le choix de votre chocolat. En effet, la directive européenne autorise l'adjonction dans le chocolat de 6 matières grasses végétales à la place du beurre de cacao. C'est pourquoi aujourd'hui en France on protège la qualité par ce label visant à protéger les appellations "chocolat pur beurre de cacao" et "chocolat traditionnel".

Alors y'en a d'autres comme moi des AAC ?


Sources :


http://www.phytoforme.com/chocolat.html 
http://www.vulgaris-medical.com/encyclop... 
http://www.linternaute.com/sante/quotidi... 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chocolat 
http://www.phytoforme.com/chocolat.html 
http://membres.lycos.fr/marcgaudreault/d... 
http://iutlpa.u-strasbg.fr/ptcacao/stand...