Après le Nigari, ce sont des huiles essentielles dont j'aimerais vous parler, véritables alliées contre nos maladies, elles font partie de notre pharmacie de base.

En massage, en diffusion ou encore per os, chez nous on se soigne aux huiles essentielles. J'ai démarré l'aromathérapie (qui utilise donc les effets bénéfiques des huiles essentielles pour se soigner) lorsque j'ai commencé les couches lavables pour ma Bigoudi. J'avais découvert que l'huile essentielle d'arbre à thé (Tea Tree) et de lavande fine étaient de puissants désinfectants. C'est à partir de là que je me suis réellement penché sur cette manière peu ordinaire mais très efficace de se soigner. J'y ai découvert qu'il ne s'agissait pas juste de senteurs pour mon plaisir olfactif développé (j'ai un odorat particulièrement fin) mais que véritablement, leur pouvoir était remarquable ! Très vite, je me suis procuré les bases pour pouvoir démarrer et nous soigner moi-même contre toutes sortes d'affections, dans la mesure de mes possibilités bien entendu. Les prix de ces huiles varient en fonction de la rareté de la plante mais si elle est bien conservée, une huile peut se garder durant plusieurs années (à l'abri de la lumière et bien fermée). Chez moi, elles sont rangées ici :

Un_peu_de_tout__16_ao_t_08_035

Un peu d'histoire...En Inde par exemple (continent riche en espèces végétales aromatiques), il est fréquent d'utiliser les bienfaits de ces plantes pour soigner le corps et l'esprit, notion qui semble être mise de côté pour se focaliser sur la maladie uniquement dans nos contrées. Ma vision personnelle est que le corps et l'âme sont intrinsèquement liés, l'un nourrit l'autre. L'approche chinoise me paraît aussi intéressante. En Chine, un médecin est un "bon médecin" s'il n'a pas de patients malades, il s'attadre sur le patient lui-même et non sur la maladie. En Egypte par exemple, l'histoire nous montre que l'embaumement des défunts avec un subtil mélange nommé Kyphi était reconnu depuis bien longtemps pour ses propriétés dans une approche thérapeutique du corps et de l'esprit ne faisant qu'un. Enfin, que dire de la Grèce antique, où Hippocrate, père fondateur de la médecine, parle des huiles essentielles et de leurs propriétés curatives.

Afin de garantir une qualité thérapeutique, les huiles doivent être chémotypées. Personnellement, je n'utilise que celles de chez Pranarôm :

Un_peu_de_tout__16_ao_t_08_037

Les BIO :

Un_peu_de_tout__16_ao_t_08_038

Il existe différentes façon d'utiliser les huiles essentielles : soit sous forme liquide (voie orale sublinguale, voie cutanée), soit sous forme solide (par voie orale avec les gélules ou les capsules molles ou par voie rectale (avec les suppositoires), ou par voie vaginale (avec les ovules), et enfin par voie cutanée (avec les poudres, les pateux et semi-pateux et les crèmes).

En cosmétique, quelques gouttes dans une autre huile végétale neutre (voir ci-dessous), dans une crème de soin, dans une dose de shampoing, de lessive faite maison,... peut faire des merveilles ! Mais attention, il existe des règles de base très strictes dans l'emploi de ces huiles. Il est donc fortement recommandé de consulter un aromathérapeute avant de vous lancer, ou au minimum de lire un ouvrage spécialisé. En effet, les huiles essentielles ne sont pas de simples senteurs mais peuvent être neurotoxiques et dermocaustiques (brûle la peau). Un livre de base pour démarrer l'aromathérapie me paraît évidemment l'incontournable Dominique BAUDOUX et ses Cahiers d'Aromathérapies. Pour un usage familial, j'ai acheté celui-ci :

Aroma

A partir de ce véritable 'grimoire', je peux aisément faire mes synérgies pour les affections fréquentes telles que : rhume, fièvre, grippe, angine, laryngo-trachéite, pharyngite, maladies infantiles, problèmes cutanés de toutes sortes, etc... Pour réaliser ces différentes synergies, j'utilise également comme base : du transcutol (dispersant indispensable puisque les huiles ne se dissolvent pas)

Copie_de_Aromath_rapie__pour_blog_13

Il y a aussi l'élémentaire Gel de carbomer que l'on trouve en pharmacie (peu coûteux). Les huiles sont mélangées au gel en doses précises et s'applique sur la peau. Ce gel est utilsé par exemple lors d'un rhume en massage sur le haut du dos et le thorax (d'ailleurs il fait tellement froid que ce matin je l'ai utilisé pour Bigoudi et Rakagnak qui commençaient a avoir le nez légèrement encombré).

Aromath_rapie__pour_blog_13

Mais aussi, des Huiles végétales nécessaires dans certaines synergies et aussi pour le massage ou encore en dégustation comme l'huile végétale de noisette par ex :

Aromath_rapie__pour_blog_13

Il existe également des synergies toutes faites (comme celle bien connue contre les moustiques à base de citronelle) ou encore juste pour le plaisir de la diffusion comme purifiant, après une maladie pour désinfecter l'air (on utilise cette dernière dans les crèches), ou tout simplement en diffusion d'ambiance lorsqu'on aime une atmosphère douce et agréable avant d'aller se coucher par exemple.

Aromath_rapie__pour_blog_13

Il y a aussi les Hydrolats qui n'ont pas les contre-indications des HE. Ils sont généralement utilisés pour la peau en cosmétiques, dans la cuisine ou en ingestion thérapeutique.

Hydrolats

Je pense que quelques unes de mes copines adeptes elles aussi d'aromathérapie pourront témoigner de leur remarquable efficacité ;-)