Lorsque Bigoudi est née, Mr catant se remettait doucement d'un grave accident de kite-surf qui l'avait rendu immobile durant de longs mois. Pour se déplacer, il y avait deux systèmes mis en place; l'un consistait à se déplacer en chaise roulante (lourde et encombrante), l'autre moins encombrant était les deux cannes béquilles. Frustré de ne pouvoir ballader son bébé dans ses bras, nous avons découvert "par hasard" ce merveilleux système qu'est l'écharpe porte-bébé (voir photo ci contre). Que de souvenirs pour lui, de ce contact privilégié de pouvoir marcher, certes à l'aide de ses béquilles, avec Bigoudi contre son coeur. Je me Annif_Cat_30_ans_062souviens encore de la fierté qu'il n'arrivait à dissimuler lorsqu'elle s'endormait contre lui. Et puis rapidement, l'écharpe était devenue le refuge de Bigoudi, l'apaisement et la sécurité retrouvés après de nouvelles découvertes mais aussi le lieu privilégié pour ses sièstes, surtout si nous étions à l'extérieur.

Alors qu'en occident l'art de porter son bébé s'est perdu depuis fort longtemps, partout ailleurs dans le monde il est toujours présent.

Si nous comparons le portage humain à celui d'espèces proches telles que les femelles primates, celles-ci portent d'abord leur petit devant et ensuite sur le dos. Chez les bonobos, "après s'être accrochés au ventre de leur mère, les petits, en avançant en âge, grimpent sur le dos, comme des jokeys" (Porter bébé de Claude-Suzanne Didierjean Jouveau)

La proximité permet au bébé de se retrouver en "tarrain connu" et à l'adulte de pouvoir répondre rapidement à ses besoins. Les avantages du portage sont multiples : le contact, la réassurance, le lien mère-enfant, le confort, la sécurité, la protection contre les dangers, moins de pleurs, moins de coliques, la régulation de la température, la facilité pour allaiter, l'endormissement, le sommeil, pas besoin d'objet transitionnel,...

Planckendael__21Il est intéressant également de constater qu'au niveau du developpement de l'enfant, les effets se font aussi ressentir. En effet, le portage par "les mouvements du porteur et les bruits cardiaques, stimule le système nerveux immature du bébé, et notamment son système vestibulaire, les parties de son oreille interne qui travaillent comme des leviers ou des sensors pour contrôler le sens de l'équilibre." (Porter bébé, Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau Ed. jouvence, p.37) Cette stimulation "aide les bébés à mieux respirer, à mieux grandir, régule leur physiologie et améliore leur développement moteur" (Sears, 2001). Il y a aussi les bienfaits du toucher qui ne sont plus à démontrer surtout lorsqu'on connaît les conséquences du manque de contact/toucher. Etre porté permet au bébé de voir le monde, de découvrir son environnement en toute sécurité sans qu'il ne se sente menacé...Il suffit de fermer les yeux, de se mettre à la place du bébé...Respirez, ressentez ce plaisir du contact, de bien-être, de sécurité, que de se trouver tout contre ce corps protecteur, de pouvoir se lover, s'endormir dès que le besoin s'en fait ressentir.

Quel porte bébé choisir ?

S'il est vrai qu'à l'heure actuelle, on retrouve un nombre impressionnant de portes bébés, il y a quand même certaines choses à savoir. Tout d'abord, le porte bébé classique. Haeûm, c'est pas vraiment le top, puisque pas physiologique du tout, les jambes du bébé pendent dans le vide, la réparatition du poids est très mauvaise et enfin ce même poids se retrouve...sur ses parties génitales...bonjour les bijoux de famille et vive l'osthéopathie pour le porteur ! A éviter donc ! En revanche, l'écharpe porte bébé (tissu sergé croisé est le plus adapté) est respectueux de la physiologie porteur/porter et le confort est inégalable. C'est aussi le mode de portage le plus versatile en ce sens qu'il existe un tas de possibilités de nouages différents (sur le dos, le ventre, la hanche, etc...) Afin de pouvoir utiliser son écharpe de façon optimale, un ou plusieurs cours de portage seront indispensables pour être totalement à l'aise. Et comme lorsqu'on apprend un noeud de lacet, une fois qu'on à le "truc", ça va tout seul...A vos écharpes !