Chaque mois, je prends beaucoup de plaisir à lire le Bioinfo (p.3). En intro, pour ce mois de novembre, je vous retranscrit un extrait, qui en ces temps difficiles, me font grand bien à lire :

"Préférer les liens aux biens, l'être à l'avoir, le respect à l'exploitation. Cultiver l'unité, la solidarité plutôt que la séparation. Reconnaître et repartir l'abondance plutôt que d'entretenir la peur du manque. Privilégier la croissance de la conscience, l'éducation, l'ouverture du coeur. Abandonner le mythe d'une croissance économique infinie. Faire évoluer le système d'éducation visant seulement l'intégration dans le système économique. Favoriser la croissance de la richesse locale dans des communautés dotées de monnaies alternatives propres. Abolir l'usure et l'intérêt positif. Mesurer le progrès non plus par la croissance du PIB mais par des indiacteurs de la richesse intérieure et du développement du bien être collectif"