L'autre jour en allant faire mes courses, la caissière et moi parlions de futilités lorsque du coin de l'oeil, j'entraperçois ma Bigoudi en train de faire quelques pirouettes acrobatiques peu sécurisantes dans le caddi. Je lui fait part de ma peur qu'elle ne tombe et se fasse vraiment mal, lui demandant de se rasseoir, sous le regard insistant des gens faisant la queue. Sourire aux lèvres, la caissière me fait remarquer que sa fille s'appèle également Bigoudi mais avec quelques années de plus, elle a 17 ans. Son mari et elle avaient eu un véritable coup de foudre pour ce prénom. Ce fût à l'identique pour nous. Enceinte de trois mois, ce prénom m'est venu un soir et ne m'a plus quitté, alors que je pensais à tout autre chose. Je m'étais empressée de le dire à Mr catant qui acquiessa immédiatement, complètement sous le charme de ce prénom qui suscitait déjà en nous, beaucoup d'émotions inexplicables. L'éthymologie n'allait que renforcer notre choix, puisque Bigoudi vient du latin "amare" qui signifie "aimer". Puis, la caissière rajoute "et si nous avions eu un garçon, Bigoudi se serait appelé Rakagnak". Quelle étrange énonciation j'entendais là, une drôle d'impression, mon coeur a bondit dans ma poitrine, je lui ai répondu confuse :  "Mon fils s'appèle Rakagnak" et nous avons souris de toutes nos dents tellement la coïncidence était déconcertante. Ce qui est sûr, c'est que cette caissière là, je ne suis pas prête de l'oublier ;-)